Les tendances dans le monde du ecommerce évoluent constamment. Saviez-vous que Google permettait à TOUT magasin d’avoir le système de paiement en un clic ? Mais ce n’est pas tout :

  • Il existe maintenant des chatbots spécifiques au ecommerce.
  • Shopify a publié un outil de réalité augmentée qui fonctionne bien.
  • De nouveaux outils de référencement facilitent le positionnement sur Google, même pour ceux qui n’y connaissent rien.

Et ce n’est que la face visible de l’iceberg. Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons vous partager les principales tendances du ecommerce pour l’année 2020, notamment les tendances marketing, les tendances des sites Web, les tendances en matière d’optimisation de la conversion, etc. C’est parti !

1. Le contenu + vos produits aideront votre marque à se démarquer

Le marketing de contenu dure depuis très longtemps. Mais cela a presque toujours été considéré comme secondaire par rapport à vos produits. Cette année, les marques de commerce électronique changent cette vision. Plutôt que d’utiliser le marketing de contenu comme «stratégie marketing», c’est désormais devenu essentiel. Le contenu d’abord, les produits ensuite. Les gens d’abord, la vente ensuite. Selon Aaron Orendorff, rédacteur en chef de Shopify Plus :

«Compte tenu du poids écrasant des coûts d’acquisition de clients, la plupart des marques se tournent vers le contenu pour tenter de se libérer des plateformes payantes telles que Facebook, Google et Amazon.
Le contenu est la colonne vertébrale de toute publicité payée, mais ce n’est pas là qu’il prend vie. Le secret du contenu plus le commerce – et la raison pour laquelle il est déjà le Saint Graal de la croissance – l’enracine dans une véritable narration sur les gens, pas sur les produits.

Alors, comment pouvez-vous utiliser cela pour augmenter vos ventes ? Prenez au sérieux votre stratégie de contenu – commencez par un brainstorming des idées de sujets. Créez un compte d’essai sur Ahrefs, insérez le site d’un concurrent dans son outil Site Explorer et parcourez ses mots clés organiques.

Le petit conseil de La Fabrique du Net
Triez les mots clés de vos concurrents en recherchant une difficulté de mots clés (KD) <20 pour les sites plus récents, ainsi que plus de 100 recherches par mois. Donnez la priorité aux mots-clés liés à vos produits. Supposons que je vends du matériel de camping et que je vois le mot clé «checklist camping». Je peux créer une checklist ultime pour le camping, puis inclure des liens vers mes produits à partir de cet article. C’est utile, informatif et toujours pertinent pour le cycle de vente.

Trouvez d’autres idées de sujet en parcourant le contenu le plus partagé de votre secteur à l’aide de Buzzsumo. Copiez les URL de vos concurrents qui bloguent souvent, connectez-les à Buzzsumo et obtenez des idées de contenu basées sur le nombre de partages.

Créez un calendrier de contenu (utilisez une feuille de calcul ou un outil tel que CoSchedule) en fonction du sujet et des idées de mots clés que vous avez collectés. Selon la taille de votre équipe, choisissez au moins un article par mois (plus si possible). Rappelez-vous : la qualité est plus importante que la quantité !

2. L’intégration de chatbots AI devient de plus en plus rapide

La popularité des chatbots a augmenté au cours des dernières années. Gartner prédit « D’ici 2020, une personne moyenne aura plus de conversations avec des robots qu’avec leur conjoint. » Mais saviez-vous qu’il existe désormais des chatbots spécifiques au ecommerce ? Par exemple, vous pouvez maintenant intégrer Facebook Messenger à votre boutique Shopify pour créer des boutons de discussion directement sur les pages de vos produits.

Entre cette nouvelle fonctionnalité et le bouton de messagerie présent sur votre site, vous pouvez désormais envoyer à quiconque utilise le chatbot de votre site des éléments tels que :

  • Quiz
  • Coupons
  • Suggestions de produits
  • Messages de récupération d’abandon de panier
  • Applications du programme de fidélité
  • Contenu de votre blog

L’installation de robots Facebook Messenger est simple. Utilisez simplement Chatfuel pour configurer votre bot sans aucune programmation (il dispose d’un essai gratuit et est très facile à installer). Une fois que vous avez choisi une page Facebook à laquelle vous connecter, configurez votre message de bienvenue. C’est le message qu’ils recevront s’ils vous adressent des mots prédéfinis (comme «bonjour») ou s’ils cliquent sur les boutons de votre site liés au message de bienvenue. Dans votre message de bienvenue, vous pouvez ajouter un peu d’humour pour faire oublier à votre interlocuteur qu’il parle à un robot :

Trouvez un moyen d’adapter le message à votre image de marque. N’oubliez pas que vous pouvez ajouter des boutons sur lesquels cliquer, comme appeler un numéro de téléphone, parcourir vos produits ou une page de FAQ, ou recevoir des messages supplémentaires de votre bot (via des «blocs»). Ensuite, configurez votre IA avec des phrases qui créent des réponses automatisées. Vous pouvez commencer par envoyer le message de bienvenue à toute personne qui dit «bonjour», «salut» ou «hey». Mais vous pouvez aussi aller plus loin. Chatfuel recommande de donner aux utilisateurs des options à choix multiples plutôt que des questions ouvertes pour des réponses plus efficaces et précises, comme ceci :

Une fois que vous avez configuré votre bot, placez le bouton Facebook Messenger sur les pages de vos produits et le widget Messenger dans tout le site (ou au moins sur les pages de votre magasin). Au fur et à mesure que de plus en plus de personnes vous envoient des messages, vous pouvez utiliser Chatfuel pour envoyer des «push» à vos internautes. Une façon de l’utiliser consiste à envoyer un coupon ou une vente flash à votre public.

3. La personnalisation de vos produits en ligne améliore les conversions

Ce n’est pas un secret que la personnalisation augmente les ventes. Il y a quelque chose de spécial dans la création d’un produit qui vous est propre. Des entreprises comme Converse utilisent cette tendance pour augmenter leurs conversions. Ils ont ajouté une fonctionnalité à leur magasin appelée «Custom Converse», qui vous permet de concevoir vos chaussures à partir de rien.

Même si vous ne disposez pas des ressources dont dispose Converse et que vous gagnez 100 000 dollars par an ou moins, vous pouvez toujours personnaliser vos produits. Tim Kock a écrit une étude de cas sur Shopify dans laquelle il explique comment gagner 1 000$ en commençant à partir d’un magasin Shopify. Il souhaitait proposer des sacs à dos personnalisables. Cependant, c’était beaucoup trop cher – il a donc décidé de proposer des patchs en caoutchouc sur mesure pour le sac à dos standard proposé. Pensez à comment vous pouvez faire la même chose. Pouvez-vous proposer des autocollants personnalisés, des pins, etc. pour compléter vos produits ? Cela peut encore augmenter les conversions sans le coût supplémentaire d’un produit entièrement personnalisé. Pour l’offrir sur votre magasin, vous pouvez utiliser une application comme Product Options ou Customily. Si vous vendez des mixeurs, créer et vendre des mixeurs sur mesure prendrait beaucoup de temps et coûterait cher. Cependant, vous pouvez facilement permettre aux clients de créer des autocollants personnalisés pour décorer leur nouveau mixeur.

 

Création de site – Estimation de prix personnalisée

La Fabrique du Net a développé un moteur de recommandation qui vous permet d’obtenir gratuitement une estimation de prix détaillée ainsi qu’une sélection de logiciels et de prestataires adaptés à vos besoins de création de site web.

 

4. La réalité augmentée permet aux clients de « tester » les produits

La réalité augmentée fait partie des tendances depuis des années, mais elle ne semblait jamais aller nulle part. Cette année, tout change. Shopify s’est associé à 3D Warehouse pour créer des fonctionnalités de réalité augmenté pour tout magasin Shopify en quelques étapes simples – et cela fonctionne à merveille ! Regarde ça :

Les conséquences à cet égard sont énormes : moyennant des frais uniques de 100 à 200 dollars et quelques bonnes images de vos produits, vous pouvez faire appel à un expert Shopify pour mettre en œuvre la réalité augmentée sur votre site. Si vous avez regardé la vidéo, vous avez également constaté à quel point la RA peut être détaillée. Vous pouvez zoomer sur certaines parties des produits que vous envisagez d’acheter, voir à quoi il ressemblerait dans votre maison et presque les toucher. Shopify pousse le commerce expérientiel à un nouveau niveau. Voici comment démarrer avec cette tendance :

1 . Prenez six photos de haute qualité de votre produit (une de chaque angle, haut et bas compris). Pour les gros produits tels que les meubles, utilisez un appareil photo avec un objectif de 50 mm. Pour les produits de taille petite à moyenne, utilisez un objectif de 70 ou 100 mm. Les photos de téléphones portables ne suffiront probablement pas, car elles sont de mauvaise qualité. En outre, prenez des photos supplémentaires de tous les détails uniques (tels que les engrenages d’un vélo).

2 . Obtenez des mesures précises de votre produit (en millimètres) et créez un diagramme montrant les mesures spécifiques. Vous pouvez facilement le faire en utilisant Paint ou Canva.

3 . Embauchez un expert Shopify pour créer le modèle 3D pour vous. Les prix commencent à 100$. Ils vous renverront un fichier .glb et un fichier .usdz à ajouter à l’application 3D Warehouse.

4 . Allez sur l’application 3D Warehouse. Dans le champ Titre, entrez un titre pour le modèle 3D. Dans le champ Produit lié, sélectionnez le produit et la variante auxquels ce modèle 3D est associé, puis cliquez sur Sélectionner le produit. Cliquez sur Télécharger le fichier et sélectionnez le fichier .usdz fourni par Shopify Expert.

5 . Vous devrez ajouter du code aux balises <head> de vos fichiers theme.liquid et product-template.liquid. Faites appel à un expert Shopify si vous ne souhaitez pas modifier le code sur votre site ou consultez le guide de Shopify pour connaître le code exact à utiliser vous-même.

6 . Enfin, ajoutez le badge « Réalité Augmentée » à l’image de votre produit pour que les clients sachent qu’ils peuvent cliquer sur l’image pour la voir de plus près.

Cela fonctionnera uniquement avec le navigateur Safari sur les appareils iOS pour le moment. Ils travaillent sur les fonctionnalités Android, mais n’ont pas encore de date de sortie.

5. Les stratégies de référencement avancées deviendront plus répandues

Le SEO dans le ecommerce n’est pas nouveau. Une partie du référencement est l’optimisation LSI (Latent Semantic Indexing). Cela consiste essentiellement à ajouter des mots-clés sémantiquement liés à une page pour améliorer votre classement. Par exemple, si vous écrivez un article sur les voitures et que vous mentionnez des mots clés tels que « Lightning McQueen », Google sait que la page parle du film Cars, pas de voitures réelles. Mais maintenant, vous pouvez aller encore plus loin. À l’aide d’outils tels que CognitiveSEO, vous pouvez déterminer les mots clés exacts recherchés par Google pour classer une page. Supposons que vous essayez de classer une page pour le mot clé « mixeur ». Vous pouvez l’insérer dans l’outil de mots clés de CognitiveSEO pour afficher les mots clés que vous devez utiliser plus souvent et les mots clés que vous devez utiliser mais que vous n’utilisez pas.

Maintenant, si nous écrivons quelques mots-clés et complétons le texte, le score de performance (un score qui montre à quel point vous implémentez le LSI sur votre page) augmente :

Bien sûr, vous devez vous assurer que votre description est vraie (si ce n’est pas un mixeur, ne le dites pas ! Mais vous pouvez toujours inclure le mot-clé en disant «ce n’est pas un mixeur», par exemple). Nous vous recommandons d’ajouter le texte supplémentaire plus bas sur votre page, comme le fait Amazon. Cela fonctionne également très bien pour les messages de blog.

6. Le paiement en un clic sera disponible sur n’importe quel site

Au tout début de cet article, nous avons mentionné que Google sortait un moyen pour TOUT magasin de permettre l’activation du paiement en un clic comme Amazon. Pour ce faire, ils utilisent une nouvelle API appelée Web Payments. Fondamentalement, Web Payments permet aux utilisateurs de sauvegarder leurs informations de paiement ainsi que leur adresse. Tout site disposant de l’API (via une application, un plugin ou un code personnalisé) sera en mesure de donner aux clients une expérience de paiement en un clic. Voici un aperçu, en une minute de son fonctionnement :

Malheureusement, bien que la technologie soit disponible, elle est toujours en cours d’essai, vous ne pouvez donc pas l’utiliser pour le moment. La dernière mise à jour de Shopify sur l’intégration de cette dernière fonctionnalité à leur plate-forme remonte à septembre dernier et n’annonce pas de date de sortie officielle.

7. Les showrooms de produits seront de plus en plus communs

Les showrooms de produits sont essentiellement des magasins éphémères (emplacements temporaires) dans les centres commerciaux et les événements locaux. Ils apparaissent comme une tendance massive du commerce électronique pour l’année 2020. Selon William Harris, stratège pour le commerce de détail chez Elumynt:

« Cela ne se produira peut-être pas avant 2020, mais je pense que de plus en plus de marques de commerce en ligne trouveront le moyen d’amener leurs produits dans des emplacements physiques. Good Housekeeping propose un fantastique magasin éphémère au « Mall of America », qui était plutôt une « salle d’exposition de produits ». Vous avez trouvé ce que vous avez aimé – vous pouvez le toucher, le tester, l’expérimenter – et lorsque vous êtes prêt à l’acheter, numérisez-le simplement avec votre smartphone et ajoutez-le à votre panier Amazon. Avec Amazon Prime Now, il n’est pas irréaliste d’aller dans le show room, de choisir ce que vous voulez, de le commander et de l’attendre à votre retour à la maison. Je pense que de plus en plus de marques de ecommerce essaieront de faire quelque chose comme cela : trouver un moyen de faire entrer leur audience en ligne dans les salles d’exposition, où l’accent n’est pas mis sur les îlots d’articles « entreposés », mais plutôt sur une expérience, où le commerce de détail soutiendra les ventes en ligne. «

Avec la popularité croissante de la réalité augmentée, il est logique que les clients veuillent vivre de meilleures expériences d’achats. Les showrooms de produits et les magasins éphémères apportent une autre dimension à cette idée. Mais que se passe-t-il si vous n’avez pas les ressources suffisantes ? Pouvez-vous toujours créer un pop-up shop et utiliser cette tendance pour développer votre magasin ? La réponse est oui, voici comment :

1 . Trouvez dans votre ville un événement local lié à ce que vous vendez. Regardez en ligne et demandez autour de vous pour trouver les événements.

2 . Vous pouvez également utiliser un site comme This Open Space pour rechercher des lieux que vous pouvez tester si vous êtes aux États-Unis ou au Canada.

3 . Réservez l’événement / le lieu.

4 . Procurez-vous un inventaire et une table pliante, faites une pancarte, configurez votre site Shopify et dirigez-vous vers le lieu de l’événement.

Pour aller plus loin
Si le sujet du ecommerce vous intéresse, je vous invite fortement à parcourir ces articles :